Château de MAUVEZIN

Albin Bibal

Albin Bibal, Bienfaiteur de l’Escòla Gaston Febus
Albin Bibal (1841-1920), bienfaiteur de l’Escòla Gaston Febus

Né le 20 août 1841 et mort le 13 février 1920 à Esclassan dans le Gers où il possédait un château, Albin BIBAL fut un chef d’entreprise, un homme politique et un philanthrope.
  
D’abord entrepreneur tailleur de pierres, on lui doit le pont sur l’Adour à Bayonne et des ouvrages d’art sur des lignes de chemin de fer dans les Landes. Malheureusement, à la suite de mauvaises affaires avec la compagnie du chemin de fer du Midi, il est ruiné. Il n'a que 19 ans. Il s’engage alors comme ingénieur des travaux publics et participe à la construction d’ouvrages de dérivation des eaux dans les Alpes, puis à celle du chemin de fer entre Ganges et le Vigan (Gard).

En 1874, il fonde sa propre entreprise, travaille pour les chemins de fer du sud de la France et d’Espagne, sur la ligne de Tarragone à Saragosse. Il fait l’étude de la liaison ferrée Auch – Lannemezan qui ne sera jamais achevée, mais dont on voit encore des ouvrages d’art. Convaincu de la nécessité de liaisons pratiques avec l’Espagne, il rédige un mémoire pour une traversée centrale des Pyrénées. Elle est revenue à l’ordre du jour et suscite bien des débats dans certaines vallées.
  
Après avoir réussi dans les affaires, il se lance en politique. Il sera élu maire d’Esclassan en 1886, conseiller d’arrondissement en 1892, conseiller général du canton de Masseube en 1895, président du conseil général du Gers en 1897 et 1898, et maire de Masseube en 1900. Il développe l’élevage des mules et des mulets pour lesquels Masseube deviendra un centre important du commerce de ces animaux avec l’Espagne. Il encourage l’élevage des oies ; les conserveries du Gers lui doivent encore une fière chandelle !  

Albin Bibal et le château de Mauvezin

Très intéressé par la culture régionale, il écrit une Histoire chronologique du vieux château-fort de Mauvezin, ainsi que  Le vieux château de Mauvezin et sa devise puis un ouvrage contenant pas moins de 648 notices biographiques de Notabilités de Gascogne. L’idée lui en était venue lors d’une visite à l’église de Capbreton dans laquelle sont inscrits les noms des marins disparus.  

Bibal rachète le château de Mauvezin aux héritiers d'Achille Jubinal. Il lance des travaux de restauration et veut rétablir la rampe d’accès et le pont-levis. La commune s’y oppose afin de laisser libre l’accès au cimetière. Il doit se contenter d’un escalier en fonte pour permettre l’accès au château. Le 28 mars 1907, il fait don du château à l’Escòla Gaston Febus dont il est membre. La prise de possession officielle par l’Escòla a lieu au château le 23 août 1907. Pour cette grande occasion, plusieurs centaines d’invités sont venus d’un peu partout en Gascogne. Après une visite du château suivie d’un repas, débute une « cour d’Amour » (jeux traditionnels du temps des troubadours) au cours de laquelle on écoute des discours, de la poésie, des contes, de la musique et des chants. Le soir, les invités partent pour Cauterets où ont lieu 2 journées de Félibrée (rassemblement de Félibres). Cette mémorable journée a été immortalisée par un artiste bordelais qui a peint le tableau présenté dans la salle basse du donjon, et qui représente les invités à cette journée. Parmi eux, on distingue très nettement Adrien Planté, capdau [président] de l’Escòla, l’abbé Pailhé, curé de Mauvezin et conservateur jusqu’en 1943.